Bienvenue ! / Welcome !

FACES

FACES / Catherine Ikam & Louis Fléri (France)

Du 19 Mars au 4 Avril – Du mardi au samedi de 14h00 à 18h00 – La Tôlerie

FACES
2014 / Installation vidéo générative interactive en temps réel de Catherine Ikam & Louis Fléri
Réalisation : Thomas Muller

Le moi n’est qu’un seuil, une porte, un devenir entre deux multiplicités
Gilles Deleuze, Mille plateaux.

Le vide est la force de vie, l’effervescence de chacun, le principe instaurateur
Alberto Giacometti, lettre à Pierre Matisse.

Le visage de son ami Siddharta diparut à ses regards; mais à sa place il vit d’autres visages, une multitude de visages; ils passaient comme les ondes d’un fleuve, s’évanouissaient, réapparaissaient,se renouvellaient sans cesse et tous ces visages étaient le même
Herman Hesse, Siddharta.

L’objet de « FACES » est de proposer au visiteur un face à face avec lui même. Une caméra capte en 3D son visage, créant ainsi en temps réel son double numérique, qui entre en interaction avec lui comme dans un miroir. Un double d’une texture très particulière diaphane, en apesanteur à la fois présent et insaisissable. Ce visage est constitué d’un million de particules générées en temps réel, qui créent par leur mouvement l’apparition et la disparition du modèle. Il se forme, se précise, disparaît, se forme de nouveau, puis s’échappe lentement, hors d’atteinte, dans un jeu incertain qui n’est pas sans rappeler l’impermanence de notre présence. Dès qu’un nouveau visiteur se présente, son visage se substitue au précédent. »FACES » est un nouveau travail sur le visage dans son étape ultime avant sa disparition.

ARTICLE SUR TURBULENCES VIDÉOS

LIEUX D’EXPOSITIONS :

Festival des Arts Numériques, Enghien les Bains, juin 2014 (création)
Variation/ShowOff – Media Art Fair, Paris, octobre 2014
DX Galerie, Bordeaux, novembre 2014

BIOGRAPHIES :

Catherine Ikam travaille depuis 1980 sur le concept de l’identité à l’âge électronique et plus particulièrement sur les thèmes de l’identité et de l’apparence, du vivant et de l’artificiel, de l’humain et du modèle. Elle est considérée comme l’un des artistes pionniers dans le domaine des nouvelles technologies en Europe. En 1980 elle crée au Musée National d’Art Moderne du Centre Georges Pompidou un parcours sur le thème de l’identité, itinéraire à travers les accidents de la représentation de soi ; avec Fragments d’un Archétype et Identité III, elle introduit la fragmentation dans les installations vidéo (Nam june Paik Videocryptography, 1980).

Catherine Ikam a été Research Fellow au Massachussett’s Institute of Technology, auteur-producteur de programmes sur Antenne 2 consacrés aux nouvelles technologies, co-auteur avec Tod Machover d’un opéra video Valis, coproduit par l’IRCAM et le Musée National d’Art Moderne pour le 10e anniversaire du Centre Georges Pompidou.. Elle a reçu le prix Arcimboldo 2000 de la création numérique et ses œuvres sont présentées largement en France et à l’étranger. Elle a été artiste invitée au BanffCentre for the Arts au Canada en 2000 et au Studio National des Arts contemporains du Fresnoy pour l’année 2005/2006, où elle a réalisé Digital Diaries.

Louis Fléri aborde les nouvelles technologies au début des années 80. Journaliste indépendant spécialisé dans les nouvelles images, il est devenu producteur audiovisuel en 1987 et a réalisé plusieurs vidéogrammes dans le domaine de l’art contemporain. Il a obtenu le grand Prix IMA- GINA catégorie Art en 1992.

EXPOSITIONS 2015

John Sanborn, Catherine Ikam & Louis Fléri, Gérard Chauvin & Lanah Shaï, José Man Lius, Grégory Robin & Annabelle Playe, Galerie des Écoles…