Bienvenue ! / Welcome !

PRIX VIDEOFORMES 2015 – PROGRAMME #3

Jeudi 19 mars 14h00 – Vendredi 20 mars 17h00 / Maison de la Culture, salle Boris Vian

White sugar
Francesca Fini
Italie / 2013 / 13′

Un film surréaliste qui utilise des séquences issues du domaine public. J’ai mis l’accent sur la figure féminine qui est omniprésente au sein de l’univers linguistique. Elle est comme une sorte de porte parole inflexible d’un modèle culturel spécifique auquel apparemment elle adhère sans ombre et sans incertitudes.
J’ai isolé ces figures féminines, en les coupant littéralement de leur contexte comme des poupées de papier, puis je les ai rassemblées dans un nouvel espace numérique en 3D. Durant ce transfert, les « poupées » perdent leur connexion : non seulement avec le contexte narratif, mais aussi avec la structure spatiale dans laquelle elles « vivaient » avant, ce qui amène un sens nouveau qui modifie leur rôle en tant qu’ambassadrices omniprésentes de la culture dominante.

Mónica’s Portrait
João Cristóvão Leitão
Portugal / 2014 / 4’56

Monica est, en théorie, tout à la fois. Ses portraits naissent de la juxtaposition de sons et d’images tirés de YouTube. On oublie les droits d’auteur, on usurpe les objectifs de ceux qui sont négligés et on teste des vérités (im)possibles. Ainsi, le « Portrait de Monica » ne se veut pas un document inflexible – qui informe et certifie – mais plutôt un montage audiovisuel qui suggère l’inévitable identité multiple des choses : du son, de l’image et de l’homme.

Exland
Mihai Grecu & Thibault Gleize
Roumanie / 2013 / 7’40

Quelque part, égarés parmi des majestueux fjords et cimes nuageuses, de mystérieux monuments postmodernes témoignent d’une ambiguë présence humaine, ayant tenté de modifier le paysage au profit d’une symbolique idéologique abstraite. Ce film est a la fois une mise en image des œuvres d’un « land art » utopique, une critique de la société de consommation ainsi qu’un détournement de l’imagerie contemporaine des catastrophes.

Silent Fissures
João Pedro Fonseca
Portugal / 2014 / 2’58

‘Silent Fissures’ est un film expérimental sir la découverte de notre soi dans notre vacuité, dans l’absence de couleur sur les robes noires de nos peurs. Le blanc est notre soulagement.

 

Out of space
Mathilde Lavenne
France / 2013 / 4’46

Il s’agit d’une exploration. Un paysage se dessine petit à petit par un travelling continu, parcourant lentement le territoire.
La caméra est fluide et accompagne les éléments d’un décor de fiction, par un jeu de mouvements impliquant le point de vue extérieur, mais néanmoins sollicité, du spectateur.
Le film décrit un univers sensible et ponctué de scènes animées. Il se termine par un retour sur la première image créant ainsi une boucle temporelle et spatiale.
Cette première étape du projet ‘Out of space’ a été conçue suite à une résidence de recherche à l’atelier Graphoui à Bruxelles. Réalisée par l’équipe d’animation du collectif Octopus, cette oeuvre est une première expérimentation du mouvement et de l’image animée traditionnelle. Le son travaillé en collaboration avec Fred Chardin, designer sonore, est une première expérimentation de la notion d’environnement sonore.

Je pars
Hugo Arcier
France / 2014 / 4’44

Deux corps nus se déforment dans une métaphore de la mort.

Panorama
Gianluca Abbate
Italie / 2014 / 7′

« La ville, sous sa forme préalable, est en train de bouger. Les grandes mégapoles sont des mondes, on y retrouve toutes les ethnies, toutes les cultures, toutes les religions. En même temps, le monde lui­ même devient une ville. » Marc Augé